k+a 2017.4 : Museen | Musées | Musei

Cover «k+a 2017.4 : Museen | Musées | Musei»
Description: 

L’attrait des musées ne faiblit pas. Ce sont, chaque année, entre douze et quinze millions de personnes qui visitent les quelque 1100 lieux d’exposition de Suisse. Le rayonnement des musées est un élément important pour le marketing des villes et des régions. Aussi ces institutions doivent-elles se mettre en scène de façon attrayante si elles entendent conserver la faveur du public. Les auteurs du présent numéro se sont penchés sur les défis qui ont, dans l’histoire de l’architecture, rendu la conception de musées si prestigieuse et fascinante, en illustrant leur propos par divers exemples. Ces bâtiments n’ont-ils pas pour vocation de mettre en scène et réaffirmer des aspects essentiels de notre culture, de susciter une réflexion sur l’art, l’histoire et les sciences ? En fin de compte, nous attendons aussi des musées qu’ils nous en apprennent davantage sur notre propre vie. Ou, pour reprendre les termes d’un célèbre conservateur : « Un bon musée confronte le visiteur à des questions auxquelles Google n’est pas en mesure de répondre. » Le présent dossier montre le rôle-clé que joue à cet égard l’architecture.

 

Essay | Essai | Saggio
Axel Christoph Gampp
Vom Nutzen und Zweck der Museen
Die drei Grundkategorien Vitruvs und der Bau von (neuen) Museen

Résumé
De l’utilité et de la fonction des musées
Vitruve a érigé les critères de l’utilitas (utilité), de la firmitas (solidité) et de la venustas (beauté) au rang de catégories fondamentales de la construction. Au cours des deux derniers millénaires, celles-ci n’ont rien perdu de leur actualité. Dans le domaine de la construction de musées, elles se révèlent particulièrement pertinentes. On peut à cet égard identifier une hiérarchie claire. Le premier rang revient à l’utilitas – les musées remplissent de multiples fonctions. La firmitas s’y subordonne. L’utilitas détermine aussi d’autres aspects comme l’atmosphère et la lumière, ou encore la disposition des locaux. Quant à la venustas, qui confine parfois au design, elle devrait venir après les deux autres. Or, dans divers musées récents, cet ordre hiérarchique n’est pas vraiment respecté. En effet, l’architecture cherche toujours plus à procurer une expérience aussi forte que l’art qu’elle abrite. De fait, si cette émulation peut se montrer féconde sur le plan esthétique, l’oeuvre exposée ne parvient plus toujours, sur le plan sémantique, à se faire entendre comme elle le devrait.

 

Dossier 1
Dorothee Huber
Platz schaffen – Öffentlichkeit gewinnen​
Museumserweiterungen zwischen Sammlungspflege und Eventdruck

Résumé
Agrandissements de musées
Ces derniers temps, plusieurs musées d’art et collections d’histoire culturelle ont subi d’importants agrandissements. Ces travaux ont notamment permis de créer l’espace nécessaire aux expositions temporaires, déterminantes pour le rayonnement de ces institutions. En outre, les musées sont souvent contraints, pour des raisons économiques, de proposer des locaux susceptibles d’accueillir des manifestations de toutes sortes – ce qui pose, au centre des villes, où l’espace est compté, des problèmes toujours plus difficiles sur les plans typologiques et architecturaux.

 

Interview | Interview | Intervista
Michael Leuenberger, Zara Tiefert
«Ein Museum muss offen sein»
Das Kunsthaus in Bregenz feiert in diesem Jahr sein 20-jähriges Bestehen. Der Architekt des Gebäudes, Peter Zumthor, spricht mit k+a über seine Erfahrungen im Museumsbau, die Rolle von Tageslicht und Atmosphäre und seine aktuellen Projekte wie die Erweiterung der Fondation Beyeler.

 

Dossier 2
Dario Gamboni
Musée, maison, monument : l’actualité intempestive des musées d’artistes et de collectionneurs

Résumé
La Suisse est riche en musées créés par des artistes ou des collectionneurs. Attachés à une personne, un lieu et un moment, ces musées ont un caractère de monument et réclament une grande prudence lorsqu’on se propose de les adapter aux besoins changeants des musées. Outre leur qualité architecturale, qui dérive en partie de l’investissement des maîtres de l’ouvrage, ils peuvent conserver la disposition originale des œuvres qu’ils contiennent et en démontrent les vertus historiques, esthétiques et cognitives. Ce n’est que trop rarement le cas, cependant, malgré les conditions mises par les fondateurs à leurs donations, et l’article appelle à une conscience accrue de la spécificité et de la valeur de ces musées.

 

Dossier 3
Cristina Gutbrod
«hier hatte ich nun die schönste Gelegenheit mit einr Reihe vorhandener Raumelemente […] einen Bau zu componiren»
Baustruktur und Innenausstattung in Gustav Gulls Landesmuseum

Résumé
Structure et aménagement intérieur du Musée national de Gustav Gull
Les intérieurs d’époque sont le clou de la collection initiale et de l’architecture du Musée national suisse à Zurich. La rénovation de l’aile occidentale de l’édifice offre l’occasion d’analyser le rapport entre les intérieurs historiques et le projet de musée de Gustav Gull (1858- 1942). La politique d’acquisition et le programme esthétique du Musée national ont été dans une large mesure définis par l’historien de l’art Johann Rudolf Rahn (1841-1912). Les pièces et plafonds de style gothique tardif et Renaissance constituaient, dès 1887, le coeur d’une collection fédérale conçue en vue de la création d’un musée national. Aussi ces intérieurs revêtaient-ils une grande importance dans la candidature zurichoise de 1890 pour l’accueil du futur bâtiment. La vision développée par Gull permettait d’intégrer les aménagements intérieurs et les fragments d’architecture originaux dans un processus de composition dynamique. Au sein du musée, les intérieurs d’époque s’inscrivent dans une atmosphère et des relations spatiales pittoresques. La séquence qu’ils forment, qui transparaît aussi en façade, s’insère dans un entrelacs stylistique et architectural. Le projet d’agrandissement des années 1910 montre qu’après le tournant du siècle, cette manière de mettre en scène le passé au sein du musée était perçue de façon toujours plus critique.

 

Dossier 4
Riccardo Bergossi
Il nuovo MASI Museo d’arte della Svizzera italiana al centro LAC Lugano Arte e Cultura
Un giovane cuore pulsante per il Ticino

Résumé
Le nouveau Museo d’arte della Svizzera italiana (MASI) au centre Lugano Arte e Cultura (LAC)
La décision politique de redessiner le Lugano du XXIe siècle, dont le nombre d’habitants et la superficie se sont accrus depuis les récentes fusions de communes, a conduit à transformer le site de l’ancien Grand Hôtel Palace en un pôle culturel. En 2000, la Ville a lancé un concours international d’architecture en vue d’y intégrer un musée d’art moderne et une salle de théâtre et de concert, tout en conservant ces témoignages du passé que sont les deux côtés du cloître du couvent de Sainte-Marie-des-Anges, datant du XVIe siècle, et la façade de l’hôtel. Deux ans après, le jury retenait le projet de l’architecte Ivano Gianola, qui s’imposait par la manière dont il réussissait à relier les éléments existants aux nouveaux volumes pour générer une nouvelle entité urbaine. Le nouvel espace d’exposition a donné lieu à la fusion du Museo comunale d’arte moderna et du Museo cantonale d’arte en un nouvel institut culturel, le MASI – Museo d’arte della Svizzera italiana. Ce nouveau musée a stimulé le processus de planification visant à en faire un établissement à la pointe du progrès technologique et à garantir son fonctionnement – des attentes que les deux premières années d’activité ont comblées.

 

Dossier 5
Dora Sagardoyburu
Valorisation de la cage d’escalier au Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel
Les enjeux de la médiation numérique

Résumé
Un escalier d’honneur conduit à l’étage du Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel. La décoration de sa cage constitue un ensemble autonome où s’expriment les arts plastiques et décoratifs, l’histoire et la religion. A sa réalisation, menée par étape – 1886-1893 pour les peintures ; 1895-1921 pour le décor d’encadrement –, ont participé Léo-Paul Robert, artiste suisse, et son collaborateur anglais, Clement Heaton. A la croisée des courants Arts & Crafts et Art nouveau, le décor se distingue par sa richesse et ses techniques novatrices. Le musée invite à présent son public à découvrir cette œuvre d’art totale par le biais d’une borne tactile interactive. Cette approche apporte une plus-value à la médiation de ce patrimoine, contribuant à démocratiser le savoir et les qualités esthétiques qu’il renferme.

 

Dossier 6
Roland Scotti
Was machen Museen für moderne Kunst im Randgebiet?
Ein Plädoyer und ein Beispiel

Résumé
Que font les musées d’art moderne en périphérie ?
L’art moderne et contemporain semble omniprésent – y compris en Suisse. Pourtant, la nécessité d’un musée consacré à l’art des XXe et XXIe siècles dans une région culturellement périphérique n’a rien d’évident. Il s’agit en effet d’assurer à l’institution l’écho régional et suprarégional dont elle est tributaire, non seulement à travers des campagnes de marketing, mais aussi en obtenant et valorisant la reconnaissance de la population locale. Avec ses presque vingt ans d’histoire, le Kunstmuseum Appenzell démontre que, si l’équipe qui le gère fait preuve d’initiative, un tel musée, implanté dans un paysage façonné par de multiples traditions, est en mesure de répondre avec succès aux besoins culturels les plus divers.

 

KdS | MAH | MAS
Jasmin Christ und Stephanie Ehrsam
Die KdS-Inventarisation in Uri wurde feierlich abgeschlossen
Buchpräsentation des 132. KdS-Bands zum Schächental und zum Unteren Reusstal

 

KdS | MAH | MAS
Jasmin Christ und Stephanie Ehrsam
Ein erster Meilenstein der KdS-Inventarisation in Glarus
Buchpräsentation des 133. KdS-Bands zu Glarus Nord

 

Publikationen der GSK | Publications de la SHAS | Pubblicazioni della SSAS
Schweizerische Kunstführer Serie 101/102
Der zweite Teil der Schweizerischen Kunstführer 2017 wird im Dezember an die Abonnentinnen und Abonnenten verschickt.

 

Aktuell | Actuel | Attuale

  • Nicole Pfister Fetz, lic. phil. I, présidente de la SHAS
    Billet de la présidente
    L’architecture, ça me parle !
  • Le patrimoine pour tous
    Informations complémentaires et participation (à partir du 18 décembre 2017) : www.patrimoinepourtous.ch
  • 138e assemblée annuelle de la SHAS
    Le samedi 21 avril 2018, la 138e assemblée générale de la Société d’histoire de l’art en Suisse SHAS aura lieu au Theater Casino Zug.

 

Auslandreisen | Voyages à l’étranger | Viaggi all’estero

  • Schottland
    Von Burgen, Dörfern und Städten in den Lowlands, Highlands und Borders
  • Klee in Tunesien

 

Bücher | Livres | Libri

  • Bild versus Substanz
  • Die Leitsätze zur Denkmalpflege in der Schweiz

 

Impressum | Impressum | Colophon

 

 

Prix: CHF 25.00
CHF 17.00
Livre
Illustrations: 
97
Nombre de pages: 
80
Auteurs: 
Diverse
Numéro d'article: K+A-2017.4
Numéro de volume: 
68. Jahrgang, 4.2017
Langue: 
Allemand
Français
Italien
Date de parution: 
11.12.2017
ISBN: 
978-3-03797-301-1
Edition: 
Gesellschaft für Schweizerische Kunstgeschichte