Revue a+a

Art + Architecture en Suisse

ACTUEL: k+a 2021.3 : Imitation und Illusion | Imitation et illusion | Imitazione e illusione

   Pendant des siècles, il fut courant d’imiter des matériaux précieux ou étrangers sur un support plutôt modeste, en utilisant des techniques artisanales. De telles procédures et méthodes peuvent être retracées dans l’histoire de l’art sur de longues périodes, comme le montre Pierre Alain Mariaux à l’aide d’exemples du haut Moyen Âge.
   Depuis le modernisme architectural, cependant, l’imitation et l’illusion font l’objet d’une suspicion générale : à tout le moins, l’opinion dominante est qu’il s’agit d’un commerce malhonnête, voire d’une «fraude architecturale». L’article de Dieter Schnell traite cet aspect du sujet.
   Néanmoins, l’imitation des matériaux ne se limite pas à une tromperie maladroite. Les matériaux imités peuvent parfois prendre des formes très idiosyncratiques, pas du tout naturalistes, comme le montre Heiko Dobler dans son essai. Et l’art de l’imitation implique également toute une série de compétences artisanales spécifiques, comme nous le voyons dans l’article sur les antependiums en stuc marbre du Tessin. Les motifs du choix des matériaux d’imitation sont très différents et vont jusqu’à jouer délibérément avec la perception du spectateur, comme l’expose Melchior Fischli dans son article. Il convient aussi de s’intéresser de près à la peinture de façade du cimetière de l’abbaye de Fahr, où les chefsd’oeuvre des frères Torricelli constituent un spécimen unique de la peinture de façade du XVIIIe siècle.

Commandez la revue dans notre >> Webshop.

Cover «k+a 2021.2 : Natur und Architektur | Nature et architecture | Natura e architettura

 

>> Catalogue d'Art + Architecture

 

Naturellement, la revue est disponible aussi dans l'abonnement:
>> Formulaire d'abonnement

 

L’accent de la nouvelle revue a+a est mis sur le patrimoine architectural de la Suisse, comprenant des articles sur l’histoire de l’art et de l’architecture ainsi que sur la conservation et la documentation des biens culturels.

La nouvelle revue vous fait connaître d’un peu plus près les compétences de base et le travail de la SHAS. Il s’agit en effet de rendre plus compréhensibles et transparentes les techniques d’inventaire et d’études du patrimoine architectural de la Suisse, et de donner ainsi un aperçu précieux de ce travail. L’abonnement à cette revue, à paraître quatre fois par an, est compris dans la cotisation annuelle des membres qui la reçoivent dès leur adhésion.

 

>> Version en ligne et archives

 

Média
>> Documentation média 2021 PDF

 

assh