Les monuments d'art et d'histoire MAH / Canton de Fribourg

 

Après l’échec d’une première tentative d’inventaire juste après la guerre pour des raisons politiques, c’est en 1948 que Marcel Strub entreprit, avec l’appui d’Alfred A. Schmid, les recherches relatives aux Monuments d’art et d’histoire du canton de Fribourg. Ces fructueux travaux débouchèrent sur la parution, en 1956, 1959 et 1964, des trois premiers volumes de la série, consacrés au patrimoine remarquable de la ville de Fribourg.
Alors que le premier tome décrit le développement de la ville, ses fortifications et ses espaces et bâtiments publics, les tomes deux et trois présentent les nombreux édifices religieux de cette cité. Il était prévu de consacrer encore un quatrième volume au chef-lieu cantonal, mais ce projet fut interrompu par le décès subit de Marcel Strub, en 1969.
En 1973, après la création par le canton d’un poste consacré exclusivement aux travaux d’inventaire, on entreprit des recherches à l’échelle de l’ensemble du canton.

 

Dernière parution : Le district de la Broye I. La ville d’Estavayer-le-Lac (2020)

Ville portuaire de la rive sud du lac de Neuchâtel, aujourd’hui située dans une enclave fribourgeoise, Estavayer-le-Lac a entretenu de riches échanges avec le comté de Neuchâtel et la seigneurie de Grandson, et plus généralement avec le Jura français. Son mur d’enceinte, bien conservé, enserre un ensemble bâti très diversifié, structuré par un urbanisme dynamique, adapté à la déclivité du terrain. Grâce à l’étude approfondie des bâtiments et des datations dendrochronologiques, il a été possible d’établir avec précision les grandes étapes de développement de cette ville. Des fonds archivistiques extrêmement riches ont permis de reconstituer l’environnement médiéval dans lequel s’est inséré le bâti ancien et de documenter les éléments disparus. La reconstruction de l’église paroissiale, entre 1390 et 1525, est décrite dans ses moindres détails. Son trésor et son mobilier comptent plusieurs objets exceptionnels. L’imposant monastère des dominicaines, fondé en 1316 et occupé sans interruption jusqu’à nos jours, permet une approche chronologique particulièrement utile pour connaître l’évolution de cet ordre. Quant au château de Chenaux, élevé de 1285 à 1295, il est agrandi entre 1432 et 1443 par Humbert le Bâtard de Savoie, avec l’emploi de la brique, suivant une mode architecturale et décorative venue du nord de l’Italie.

 

Volumes déjà parus dans la collection « Les Monuments d'art et d'histoire du canton de Fribourg

Tome I: Marcel Strub. La ville de Fribourg. Tome I. Introduction, plan de la ville, fortifications, promenades, ponts, fontaines et édifices publics. Bâle 1964.

Tome II: Marcel Strub. La ville de Fribourg. Tome II. Bâle 1956.

Tome III: Marcel Strub. La ville de Fribourg III. Les monuments religieux (deuxième partie). Bâle 1959.

Tome IV: Hermann Schöpfer. Le district du Lac (I). Bâle 1989.

Band V: Hermann Schöpfer. Der Seebezirk II. Basel 2000.

Tome VI: Daniel de Raemy. Le district de la Broye I. La ville d’Estavayer-le-Lac. Berne 2020.

 

Stadtansicht von Freiburg
Stadtansicht von Freiburg, Foto: Roland Zumbühl.

Herrenhaus Löwenberg bei Murten
Herrenhaus Löwenberg bei Murten, Foto: Verena Gerber-Menz.

Detail einer spätbarocken Ledertapete im Herrenhaus Löwenberg bei Murten
Detail einer spätbarocken Ledertapete im Herrenhaus Löwenberg bei Murten, Foto: Verena Gerber-Menz.
 

 

Contacts

 

Amt für Kulturgüter KGA
Planche-Supérieure 3
1700 Freiburg
T +41 26 305 12 87
https://www.fr.ch/de/bkad/kga